04 Jan

Observatoire des vols 2015

Observatoire des vols Traqueur Automobiles et Motos Dossier Bilan 2015

Saint-Cloud, le 01/04/2016

L’observatoire des vols Traqueur dresse le bilan des vols de véhicules automobiles et motos en 2015 en France.

Depuis sa création, le groupe Traqueur a traité au global près de 7 000 affaires de vols. Les services et produits du Groupe Traqueur ont permis aux particuliers et professionnels d’économiser plus de 130 millions d’euros en valeur d’achat de véhicules retrouvés.

Près de 9 voitures sur 10 sont retrouvées grâce au système Traqueur, et ce en moins de 24 heures en moyenne. De quoi séduire de plus en plus de particuliers et professionnels démunis face à la recrudescence du nombre de vols et impuissants face aux nouvelles méthodes des voleurs.

 

Tendances des vols de véhicules AUTOMOBILES

L’augmentation du volume de vols de véhicules se poursuit en France.
Selon le Ministère de l’Intérieur, 2015 affiche une nouvelle progression du nombre de vols de véhicules à l’échelle nationale avec une augmentation de + 2,3%. Avec plus de 110 000 vols de véhicules cette année, soit 300 vols par jour en moyenne, la progression du nombre de vols observée en 2014 (+1.4%) se confirme en 2015.

Sur le parc Traqueur, la cellule « Opérations vols » a traité plus de 800 vols sur l’année 2015, soit près de 70 vols par mois, témoignant d’une capacité d’intervention unique en France.
La valeur des biens retrouvés par Traqueur en 2015 s’élève à 18 millions d’euros.

 

Méthodes de vols
Depuis 2010, les vols assistés par électronique – mouse jacking – connaissent une progression fulgurante et sont aujourd’hui majoritaires. En augmentation de plus de 40%, ils représentent en 2015 70% des vols de véhicules automobiles recensés par Traqueur sur son parc.
Cette progression s’explique sans doute par la « facilité » du vol : sans clés, sans effraction, sans violence ni voie de fait et sans abus de confiance avéré.
En parallèle, on constate par corrélation une nette baisse des autres méthodes de vols ces 5 dernières années.
Par exemple, le home jacking, plus traumatisant, a réduit de plus de moitié, passant de plus de 30% en 2010 à seulement 13% des vols en 2015.

 

Localisation des véhicules volés

Sur le parc protégé par Traqueur, les zones géographiques les plus touchées par le vol de véhicules sont historiquement les grandes agglomérations.
Cela est encore le cas en 2015. Deux régions : la région Ile de France et la région PACA dominent les statistiques Traqueur. À noter cependant cette année, l’augmentation notable du nombre de vols dans le Nord de la France et notamment dans le Nord Pas de Calais ainsi que dans l’agglomération lyonnaise.

Les foyers tendent à se multiplier et à s’étendre.
Nouvelles filières ? Nouveaux usages ? Les éléments d’analyse du parc en 2016 seront révélateurs sur ce point.

Par ailleurs, l’un des systèmes de détection Traqueur permet de localiser les véhicules en extérieur et à couvert (sous-sols, lieux fermés et containers).
1 véhicule volé sur 8 est localisé par Traqueur en sous-terrain.
L’avantage de ces découvertes indoor est la mise en cause directe de l’usager du box, de la cave, de l’atelier, de l’entrepôt, du conteneur où est stocké le véhicule volé. Ainsi l’efficacité pénale de la détection électronique est renforcée car les délinquants sont localisés aux points-clefs et parfois dans une situation compromettante.

 

Palmarès des véhicules les plus volés

Si le top 3 des voitures les plus volées concerne des modèles encore Premium, la progression des vols sur des modèles de milieu de gamme et des marques généraliste est notable depuis 3 ans. À noter par ailleurs : la fréquence de vols des véhicules est corrélée à son âge et décroit fortement après sa première année : plus un véhicule est neuf, plus le risque de vol est élevé.

 

Tendances des vols de véhicules MOTOS

Volumes de vols

Contrairement au parc automobile, le volume de vol de deux-roues poursuit sa baisse en France en 2015.
Selon le Ministère de l’Intérieur, en 2015, 60 000 deux-roues ont été volés en France, soit un recul de -3,9 %.
Néanmoins, les volumes sont encore importants et représentent une moyenne de 164 vols de deux-roues par jour en France.

Sur le parc Traqueur, la cellule « Opérations vols » a traité près de 300 vols en 2015, soit plus d’un vol par jour en moyenne.

 

Méthodes de vols
Contrairement à ce que l’on observe sur le parc automobile, les deux-roues ne sont pas volés par « mouse jacking ».
Les méthodes de vols traditionnelles, telles que le vol par enlèvement, et le bike jacking sont toujours privilégiées. On relève la nette prépondérance du vol par enlèvement, qui concerne près de 9 vols sur 10 en 2015 – statistique identique à celle observée en 2014 (87%).

Moins « agressive », plus discrète, cette méthode de vol est privilégiée car elle est aux yeux des voleurs plus aisée à mettre en œuvre.

 

Localisation des véhicules volés

Les zones géographiques les plus touchées par les vols de deux-roues sont sensiblement les mêmes que pour les automobiles, à savoir : les grandes agglomérations et notamment l’Ile-de-France et la région PACA.
A noter néanmoins : la partie sud de la France est nécessairement plus impactée par les vols dans la mesure où les 2- roues sont plus utilisés.

Par ailleurs, comme pour l’automobile, le système de détection Traqueur permet de localiser les deux-roues aussi facilement à l’extérieur qu’à couvert (sous-terrains, lieux fermés et containers). Depuis plusieurs années, de moins en moins de deux-roues sont découverts à couvert, dans des containers, parcs souterrains, box ou véhicules utilitaires ayant servi aux enlèvements…

Ces découvertes indoor ne représentent aujourd’hui que le tiers des découvertes de deux-roues, contre plus de 40% en 2008. Cette tendance à la baisse s’explique par la méfiance grandissante des voleurs – qui n’introduisent les deux-roues dans des circuits organisés qu’une fois assurés de ne pas être pistés par les forces de l’ordre.

 

Palmarès des motos les plus volées

Sans surprise, le podium des motos les plus volées en 2015 est presque identique au palmarès 2014.
Néanmoins, une tendance générale est à noter : le risque de vol d’un deux-roues ne décroit fortement qu’après sa quatrième année. Contre toute idée reçue, ce ne sont donc pas seulement les deux-roues neufs qui sont les plus exposés au risque vol.