27 AOUT

Publication des resultats semestriels 2017


Saint-Cloud, le 31 octobre 2017
Changement des modalités de reconnaissance du chiffre d’affaires « abonnements » – sans
conséquence sur l’activité de Traqueur
Le 15 juin dernier, l’Assemblée Générale Mixte des actionnaires de Traqueur a nommé de
nouveaux membres au Conseil de Surveillance afin de refléter son nouvel actionnariat et de
nouveaux commissaires aux comptes. Le Conseil de Surveillance, se réunissant le même jour, a
procédé à des changements dans la composition du Directoire.
La nouvelle équipe dirigeante de Traqueur a entrepris la réalisation d’un audit comptable et
financier du Groupe Traqueur. Les résultats de cet audit ont fait apparaître la nécessité de
modifier les modalités de reconnaissance du chiffre d’affaires généré par les ventes
d’abonnements.
Le service principal, objet de l’abonnement, proposé par le Groupe Traqueur est la détection de
véhicules volés, rassemblant l’ensemble des moyens techniques et humains pour localiser le
véhicule de l’abonné, après déclaration de vol auprès des services compétents de l’État et
information portée à la connaissance du Groupe par l’abonné.
Il s’agit donc d’une prestation continue sur la durée du contrat s’apparentant à une obligation
pour le Groupe de pouvoir délivrer le service à tout moment en cas de vol du véhicule de
l’abonné.
En particulier, puisqu’il ne peut être déterminé à l’avance si un vol va se produire et à quel
moment, le chiffre d’affaires lié aux abonnements est à reconnaître de manière linéaire sur la
durée du contrat.
Par conséquent, le traitement retenu antérieurement par le Groupe Traqueur (à savoir :
comptabilisation intégrale des revenus d’abonnement sur l’exercice de facturation) n’étant pas
conforme aux règles applicables en matière de comptabilisation du chiffre d’affaires, les contrats
non achevés ont fait l’objet d’une correction d’erreur au 1er janvier 2017. L’analyse rétrospective
a été menée par le Groupe sur la période allant du 1er janvier 2013 au 31 décembre 2016 (soit sur
la durée des abonnements les plus fréquemment vendus – 4 ans).
L’impact sur les comptes consolidés semestriels est le suivant :
 Impact sur le chiffre d’affaires consolidé +1 857 milliers d’euros
(Quote-part des produits afférents aux contrats facturés entre le 1er janvier 2013 et le 31
décembre 2016 et se rapportant à la période du 1er janvier 2017 au 30 juin 2017)
 Impact sur le résultat exceptionnel (8.005) milliers d’euros
Avec pour contrepartie le poste « produits constatés d’avance »
(Contrats facturés entre le 1er janvier 2013 et le 31 décembre 2016 et non achevés au 1er
janvier 2017).
Par ailleurs, en contrepartie de la reconnaissance intégrale du chiffre d’affaires sur l’exercice de
facturation de l’abonnement, le Groupe estimait et comptabilisait des provisions pour risques et
charges :
 Provisions « lignes » : coût des consommations réseaux des terminaux Traqueur attachés aux
abonnements ;
 Provisions « vol » : coûts directement engagés par le Groupe en cas de vol du véhicule d’un
abonné.
La constitution de ces provisions n’étant pas justifiée, elles ont également fait l’objet d’une
correction d’erreur et ont été reprises pour 445 milliers d’euros.
Ce changement est d’ordre purement comptable. Il n’a aucune répercussion directe sur l’activité
de Traqueur ni aucun impact en termes de trésorerie.