28 avril

Résultats annuels 2016


Stabilité de l’activité

De nouvelles priorités pour renouer avec la croissance et la rentabilité dès 2017

 

Saint-Cloud, le 28 avril 2017

Le Groupe TRAQUEUR, leader de l’Après-vol et expert en solutions de géolocalisation, annonce ses résultats de l’exercice 2016 et ses perspectives pour 2017.

Au titre de l’exercice 2016, le chiffre d’affaires du Groupe TRAQUEUR s’établit à 16,43 M€, contre 16,55 M€ en 2015.

 

Une activité historique en croissance

Le chiffre d’affaires est stable par rapport à l’exercice 2015 (-0,6%), malgré le recul de l’activité géolocalisation (2,4 M€ contre 2,9 M€ en 2015). Sur ce segment, la contribution des revenus récurrents est en hausse, passant de 61% en 2015 à 66% en 2016.

Sur l’activité historique Après-Vol, le chiffre d’affaires 2016 affiche une croissance de 2,6% à 14 M€. Hors produits connexes (distribution des produits de complément de la gamme Coyote), la progression ressort à 3%.

Avec 47 000 nouveaux boitiers vendus en 2016, ce sont plus de 300 000 véhicules qui sont aujourd’hui équipés de solutions TRAQUEUR. Le boitier Nano, boitier IoT conçu par TRAQUEUR, contribue à hauteur de 19 000 ventes en 2016, au-dessus de l’objectif initialement fixé pour 2016 de 15 000 unités. Le Groupe poursuit ses efforts commerciaux afin d’accroître le portefeuille clients sur cette activité et déployer cette solution sur de nouveaux marchés (logistique, tracking de biens de valeur…).

 

Des résultats qui n’intègrent pas encore les bénéfices des mesures d’optimisation engagées en fin d’année

L’activité contrastée de l’exercice pèse mécaniquement sur les résultats. L’EBITDA est positif à hauteur de 290 k€, n’intégrant pas les premiers bénéfices des mesures d’optimisation des charges engagées à compter de la fin de l’exercice. Après intégration des dotations aux amortissements et provisions, le résultat d’exploitation affiche une perte de 1,2 M€.

Le Crédit Impôt Recherche ressort à 0,23 M€ contre 0,28 M€ en 2015.

Le résultat net part du Groupe est négatif à hauteur de 1,5 M€ contre une perte de 0,9 M€ en 2015.

À fin décembre 2016, le Groupe dispose d’une situation financière toujours maîtrisée, avec 4,1 M€ de capitaux propres pour 2,05 M€ de dettes financières et une trésorerie de 1,2 M€, en hausse de 17%.

 

Une activité en mutation
De nouvelles priorités pour accélérer la croissance et renouer avec la profitabilité dès 2017

Afin de renouer avec la profitabilité et d’accélérer la croissance dès 2017, le Groupe s’est engagé depuis le mois de novembre dans un changement de modèle de distributeur de solutions d’Après- vol (Lojack) à celui d’un opérateur de services de l’IoT et de la télématique embarquée au travers de solutions propriétaires (Nano).

Le processus de réorganisation engagé s’articule autour de plusieurs axes prioritaires :

  • La focalisation des ressources commerciales et marketing sur les segments de marché dans lesquels le Groupe a développé des savoir-faire applicatifs « métiers » spécifiques, notamment :
  • — En matière de géolocalisation et de monitoring B2B : le BTP, les loueurs professionnels de véhicules (LLD, LCD) et de matériels, l’assurance et l’assistance, le transport et la logistique ; segments qui par ailleurs font aussi appel aux produits et savoir-faire du Groupe en matière d’Après-vol ;
  • — En matière d’Après-vol : en B2B auprès des PME, des constructeurs automobiles ou d’engins et en B2B2C au travers des réseaux de concessions automobiles à destination des particuliers ;
  • La refonte de l’organisation commerciale au regard de ces segments « métiers » privilégiés ;
  • La migration des ventes vers des produits et technologies propriétaires (balises Nano, Twin…) induisant des marges supérieures aux produits de distribution ;
  • La rationalisation de l’administration des ventes, du support technique et du service après-vente d’une part grâce au déploiement de nouveaux outils de gestion client et interne, d’autre part par la spécialisation fonctionnelle des sites de Saint Cloud et de Chambéry ;
  • La rationalisation de la fabrication et de la logistique : les mesures prises ont notamment et d’ores et déjà permis d’optimiser sensiblement les coûts de fabrication des balises, sans impact sur leurs performances et leur attractivité ;
  • La réduction des charges d’exploitation : outre l’optimisation des frais généraux, ce dernier axe vise à rationaliser les charges externes et notamment la sous-traitance et l’infrastructure radio.

Au-delà de cette réorganisation en profondeur, des mesures ont également été lancées afin de développer l’activité sur les deux métiers :

  • En matière de Géolocalisation (monitoring B2B) :
    Outre le recentrage de ses ressources sur ses segments « métiers » privilégiés, le Groupe procède actuellement au recrutement de plusieurs ingénieurs d’affaires expérimentés issus des univers métiers cibles pour adresser le marché Grands Comptes. Un renforcement des équipes d’attachés commerciaux adressant le marché des PME-PMI a également été engagé. Le Groupe a parallèlement renforcé son équipe avant-vente pour soutenir et simplifier l’action commerciale et suivre la marge d’exploitation affaire par affaire ;

 

  • En matière d’Après-vol :
    De la même façon que pour le B2B, TRAQUEUR procède au renforcement de son équipe commerciale à destination des réseaux de concessions automobiles sur ses offres « after market » d’une part, et intensifie d’autre part ses relations avec certains constructeurs automobiles majeurs en vue d’opération de « licence » pour accompagner le déploiement des offres constructeurs (1ère monte) en matière d’automobile connectée. Le Groupe a par ailleurs élaboré à l’attention des Loueurs et Assureurs un nouveau modèle d’offre Après-vol fondé sur un principe de « success fees » pour les véhicules et engins connectés (1ère monte) ;

 

  • En matière d’international :
    TRAQUEUR poursuit son investissement dans le réseau ETNA (European Tracking Network Association) de façon à déployer à l’échelle européenne ses offres et services d’Après-vol. En matière de Géolocalisation (monitoring), le Groupe a par ailleurs annoncé en mars dernier son accord avec son partenaire SIGFOX, qui vise notamment au déploiement d’une offre commerciale conjointe en Europe et prioritairement en Espagne et en Allemagne, fondée sur l’adéquation des solutions de tracking Nano et du réseau SIGFOX avec l’appui du réseau ETNA au plan opérationnel ;

 

  • En matière de produits :
    Le Groupe présentera prochainement la nouvelle version de sa plateforme de services e- Manager (solution de gestion et de monitoring des flottes professionnelles), ainsi qu’une nouvelle version auto-installable de sa balise IoT autonome Nano, destinée à la distribution spécialisée automobile pour les applications de sécurisation et d’Après-vol.
    Au regard de ces avancées importantes, TRAQUEUR réaffirme avec confiance sa capacité à renouer dès 2017 avec la croissance et la profitabilité.

 

Prochain rendez-vous
Chiffre d’affaires du 1er semestre 2017 – 28 juillet 2017 (après-bourse)