12 mai

Résultats annuels 2015


Saint-Cloud, le 12 mai 2016

Le groupe Traqueur, leader de l’après-vol et expert en solutions de géolocalisation et services télématiques, annonce ses résultats de l’exercice 2015 et ses perspectives 2016.

Activité : solides performances dans l’après-vol
Au titre de son exercice 2015, Traqueur affiche un chiffre d’affaires de 16,6 M€ contre 17,7 M€ en 2014.

 

Sur l’activité « après-vol » (84% du chiffre d’affaires total), la stratégie de renforcement sur les réseaux généralistes et la consolidation sur le haut de gamme ont permis de confirmer la dynamique de croissance avec un chiffres d’affaires de 13,7M€, en hausse de 16%. Hors produits connexes (distribution Coyote), la progression est de 22%.

 

Sur la géolocalisation, l’évolution de l’activité intègre une base de comparaison défavorable, 2014 ayant été marqué par un niveau d’activité exceptionnel lié à la phase d’installation de la solution Traqueur pour le groupe COLAS (plus de 8200 engins de chantiers équipés). Le chiffre d’affaires de l’activité s’établit à 2,7 M€ contre 5,8M€ en 2014.

 

Les revenus d’abonnements annuels affichent, à contrario, une progression de plus 10% à près de 1,6M€ portés par l’accélération de l’exploitation du contrat COLAS.
Des avancées importantes sur les relais de croissance de l’Internet des Objets et du véhicule connecté.

 

2015 a également été marqué par des avancées importantes dans la mise en oeuvre de la stratégie offensive visant à profiter des opportunités offertes par le décollage de l’internet des objets et des véhicules connectés :

 

-Lancement réussi du « Traqueur Nano », première balise de tracking autonome certifiée Sigfox, avec près de 5000 installations sur l’exercice

 

-Signature d’un contrat européen avec PSA Peugeot Citroën, portant sur la mise à disposition d’une gamme étendue de services connectés (services de localisation, solution de tracking et de récupération après-vol…) à bord de véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS.
Ces succès technologiques et commerciaux devraient générer des premiers revenus significatifs dès 2016 et prendre leur mesure à compter de 2017.
Des résultats qui intègrent la baisse de l’activité géolocalisation, et la poursuite d’importants efforts d’innovation et commerciaux sur les nouveaux relais de croissance.
L’activité contrastée de l’exercice pèse mécaniquement sur les résultats. L’EBITDA ressort à 0,7M€ contre 1,4M€ en 2014, intégrant le maintien d’investissement importants en R&D et une intensification des efforts commerciaux pour soutenir le déploiement des nouveaux relais de croissance.

 

Après prise en compte des dotations aux amortissement et provisions, dont la dépréciation à 100%  d’une créance de 205K€ sur un client en difficulté, le résultat d’exploitation est négatif à hauteur de 0,8M€

 

Le crédit impôt recherche ressort à 0,28M€ contre 0,45M€ en 2014.

 

Après comptabilisation des amortissements des survaleurs, le résultat net est négatif à hauteur de 0,99M€.

 

A fin décembre, le groupe dispose d’une situation financière toujours maîtrisée, avec 5,6M€ de capitaux propres pour 1,8M€ de dettes financières et une trésorerie supérieure à 1M€.

 

Perspectives 2016
Pour 2016, les perspectives de croissances restent favorables sur l’activité historique de l’Après-Vol.
La dynamique soutenue observée depuis deux ans devrait ainsi se confirmer, portée par la poursuite de la stratégie de renforcement sur les réseaux généralistes et de consolidation sur le haut de gamme.

 

Dans l’activité géolocalisation, la hausse de la contribution des revenus d’abonnements devrait de poursuivre avec déjà 1,6M€ de chiffre d’affaires embarqué sur l’année 2016. Une direction commerciale grands comptes a été mise en place et les efforts commerciaux ont été intensifiés afin d’accroître le portefeuille clients sur cette activité.

 

Sur les relais de croissance, une accélération est attendue dans le déploiement du Traqueur Nano. Au -delà de renforcement de sa pénétration dans l’après-vol, la conquête de nouveaux marchés(logistique, tracking de biens de valeurs,…) en France et à l’international constitue un axe de développement important. Plusieurs pilotes intégrant cette technologie sont actuellement engagés et les premières transformations commerciales significatives sont attendues au cours de l’exercice. Sur l’ensemble des marchés adressés, l’objectif est de franchir en 2016 le cap des 15 000 installations à comparer aux 500 réalisées en 2015.

 

Dans le cadre du contrat signé avec le Groupe PSA Peugeot Citroën, les services connectés commercialisés depuis le début de l’année en France sur les modèles Peugeot seront étendus aux nouveaux véhicules Citroën et DS au cours des prochains mois.

 

Le déploiement  sur l’ensemble des pays européens devrait également débuter en 2016. Au-delà des services à destination des particuliers, PSA Peugeot Citroën et Traqueur ont également conclu en mars un accord portant sur le lancement d’une gamme de solution à destination des professionnels de la location de véhicules courte durée. Les premiers revenus issus de la souscription à ces services BtoC et BtoB sont attendus sur l’exercice.

 

Par ailleurs, et comme déjà annoncé, un nouveau partenariat avec un constructeur automobile européen majeur devrait se concrétiser prochainement.
Le potentiel de développement sur ces nouveaux territoires de marché et les perspectives toujours favorables sur les activités historiques permettent au Groupe d’aborder 2016 avec confiance.

 

Au regard de ces éléments, le Groupe se fixe comme objectif pour l’ensemble de l’exercice de retrouver une dynamique de croissance solide et de renouer avec la profitabilité.

 

Date de la prochaine publication :
29/07/2016