28 octobre

Comptes consolidés semestriels au 30 juin 2016


Note 1. Informations générales

La société TRAQUEUR SA (« la Société ») est une société par actions simplifiée de droit français dont le siège social est situé en France, 240 Bureaux de la Colline, 1 rue Royale, à Saint-Cloud. Ses titres sont admis à la négociation sur le marché régulé ALTERNEXT d’EURONEXT-PARIS depuis 2007, à la suite d’un placement privé.

Le Groupe TRAQUEUR (« Le Groupe ») est constitué de la Société et de deux filiales, FLEET TECHNOLOGY et FXM TECHNOLOGIE. Il exerce son activité dans le domaine la sécurisation des biens en proposant des solutions « après vol » telle que la géolocalisation de véhicules.

La Société TRAQUEUR SA est le licencié français du Groupe américain LO JACK propriétaire des brevets. La licence d’exploitation exclusive a été accordée par LO JACK INTERNATIONAL le 1er septembre 1997 et modifiée depuis par avenants.

Le Groupe opère pour l’essentiel en France.

Les états financiers du Groupe ont été établis sous la responsabilité du Président de la société.

 

Note 2. Base de préparation des états financiers
Les états financiers consolidés semestriels du Groupe ont été établis conformément aux dispositions légales et réglementaires françaises :

  • règlements CRC n° 99-02 et n° 2005-10 du Comité de la Règlementation Comptable ;
  • recommandation CNC n° 99-R01 relative aux comptes intermédiaires.

 

Note 3. Particularités des comptes semestriels
Les méthodes comptables et les modalités de calcul adoptées dans les comptes intermédiaires sont identiques à celles utilisées dans les comptes consolidés précédents.

Le recours à des estimations peut être plus important que dans les comptes annuels notamment pour certains postes de charges d’exploitation.

  • Il n’est pas procédé à des tests de dépréciation dans le cadre des comptes semestriels.
  • L’activité du Groupe ne présente pas de caractère saisonnier ou cyclique particulier.

 

Note 4. Règles et méthodes comptables
3.1. Méthodes de consolidation
Les sociétés sont consolidées si elles sont contrôlées par le Groupe, celui-ci dirigeant leurs politiques financière et opérationnelle. Elles sont consolidées par intégration globale à compter de la date à laquelle le contrôle effectif est transféré au Groupe. Elles sont déconsolidées à la date à laquelle ce contrôle cesse.

Le résultat des filiales acquises ou cédées au cours de l’exercice est inclus dans le compte de résultat consolidé, respectivement depuis la date de prise de contrôle ou jusqu’à la date de la perte de contrôle.

Le cas échéant, des retraitements sont effectués sur les états financiers des filiales pour harmoniser et homogénéiser les principes comptables utilisés avec ceux des autres entreprises du périmètre de consolidation.

 

Les participations, dont la contribution au chiffre d’affaires, au résultat d’exploitation, au résultat net, à l’endettement et à la situation nette du Groupe ne présente pas un caractère significatif, ne sont pas consolidées.

C’est le cas de la société ALFILEO, acquise en Juillet 2011 par la filiale FLEET TECHNOLOGY SA à hauteur de 20%.

Le caractère non significatif de l’activité d’ALFILEO conduit le Groupe à ne pas intégrer cette dernière dans le périmètre de consolidation.

Les informations concernant ALFILEO sont les suivantes :

  • Société par actions simplifiée au capital de 62 490€
  • RCS Nîmes : 521 228 320
  • Siège social : sis 5 boulevard de Prague, centre ATRIA, 30000 Nîmes
  • Capitaux propres au 31/12/2015 : – 7 K€
  • Résultat de l’exercice clos au 31/12/2015 : -60 K€
  • Valeur nette comptable au 30/06/2016 dans les comptes sociaux de FLEET TECHNOLOGY : 0K€
  • Transactions enregistrées au cours de la période avec le Groupe TRAQUEUR :
    o Chiffre d’affaires ALFILEO : 2 K€
    o Charges encourues par ALFILEO : 2 K€

 

3.2. Opérations internes
Toutes les opérations réciproques significatives réalisées entre les sociétés intégrées sont éliminées.

Les dotations et reprises de provisions pour dépréciation sur titres et créances concernant les sociétés consolidées sont éliminées du résultat, dans la mesure où elles font double emploi avec le résultat des sociétés concernées.

Les résultats sur cessions d’actifs entre sociétés du Groupe sont éliminés du résultat. Les amortissements pratiqués sur les biens amortissables ayant fait l’objet d’une cession intra-groupe sont retraités.

[…]